• Magnificat (15 août 2010)

    Le règne de Notre Seigneur Jésus-Christ s'étend à Metz.

    "Mon âme exalte le Seigneur, mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur. Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse, Le Puissant a fait pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Son amour s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, et il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour, de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa race à jamais." Luc 1, 46-56.

    Prière de Monseigneur l'évêque de Metz devant la statue de la vierge en faïence de Niderviller. Cette statue blanc et or va aller orner l'église Saint-Nicolas des Lorrains à Rome :

    Magnificat (15 août 2010)

    Magnificat (15 août 2010)

    Magnificat (15 août 2010)

    Magnificat (15 août 2010)

    Magnificat (15 août 2010)

    Magnificat (15 août 2010)

    « Clocher de l'église saint Martin (14 août 2010)Hommage du Maire de Metz à la sainte Vierge (15 août 2010) »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :